République Centrafricaine — Rapport sur les déplacements 5 (Octobre 2018)

Contact
DTM CAR, DTMRCA@iom.int
Language
French
Period Covered
Sep 21 2018 -
Oct 10 2018
Activity
  • Mobility Tracking
  • Baseline Assessment

Summary

Des violences intercommunautaires ont éclaté en décembre 2013 et provoqué le déplacement interne et transfrontalier de personnes en République Centrafricaine, Le pays continue de faire face à des niveaux élevés d’insécurité et de conflits violents entre différents groupes armés dans la majeure partie du pays, provoquant des déplacements nouveaux et prolongés. Ce dashboard présente les informations collectées du 21 Septembre au 10 Octobre 2018 dans 9 Préfectures (Bamingui-Bangoran, Bangui, Basse-Kotto, Haute-Kotto, Haut-Mbomou, Mbomou, Nana-Gribizi, Ouaka, et Ouham Pendé). La DTM a identifié une population déplacée totale de 965 364 individus : 547 814 Personnes Déplacées Internes (PDI), 309 826 retournés (anciennes PDI) et 107 724 retournés d’autres pays. 26% des déplacements internes sont dû aux tensions intercommunautaires, contre 67% liés aux conflits armés et 6% à titre préventif. La population déplacée est composée à 49% d’hommes et à 51% de femmes.

Give us your feedback

Image CAPTCHA