République centrafricaine — Fiche d'informations sur le suivi des déplacements 13 (Août — Septembre 2021)

Contact
DTM Central African Republic, DTMRCA@iom.int
Language
French
Period Covered
Sep 01 2021
Sep 30 2021
Activity
  • Site Assessment
  • Mobility Tracking

Summary

Depuis plusieurs années, la République centrafricaine (RCA) est touchée par des crises politiques, sécuritaires et humanitaires liées aux conflits armés, aux conflits intercommunautaires ou provoqués par des tensions entre agriculteurs et éleveurs dans certaines zones. Cette situation d’instabilité dans le pays s’est considérablement exacerbée pendant le contexte électoral et post-électoral à la suite de la formation de la Coalition des Patriotes pour le Changement, une coalition de groupes armés défavorables à l’organisation des élections. La situation sécuritaire est restée volatile tout au long de l’année 2021 dans un contexte post-électoral. Certaines parties du pays ont été affectées par des affrontements opposant les forces armées centrafricaines (FACA) (appuyés par ses alliés) aux groupes armés. En réponse à la crise complexe en RCA, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) déploie depuis 2013, la matrice de suivi des déplacements (Displacement Tracking Matrix, DTM), un outil qui collecte des données sur les tendances de déplacement ainsi que les conditions et besoins des populations affectées par la crise en RCA. A travers sa composante du suivi des déplacements, la DTM collecte des données auprès d’informateurs clés (autorités locales, chefs de communautés, représentants de déplacés, gestionnaires de sites) au sein des localités et sites d’accueil des déplacés et retournés. Ce tableau de bord donne un aperçu des déplacements et des besoins humanitaires sectoriels dans 47 sites (dont 20 sites officiels et 27 sites non officiels) répartis dans 9 préfectures en plus de la capitale Bangui. Les informations ont été collectées au moyen d’un questionnaire structuré auprès des gestionnaires de sites et des représentants des déplacés. La collecte de données sur les sites a été réalisée entre le 10 août et le 30 septembre 2021 dans les préfectures de Haute-Kotto, Bamingui Bangoran, Haut-Mbomou, Mbomou, Nana-Gribizi, Ombella-Mpoko, Ouaka et la capitale Bangui