World map
Click a point to view details
Displaced population tracked by DTM
As of Oct 2019
The information displayed on this page represents the most recent DTM results. For more detailed, time series data, please access individual country pages.
population displaced by conflict
33,315,148
As of Dec 2018, in countries with active DTM. Source: IDMC

    Legend

  • Current DTM operation
  • Previously active DTM operation or flow monitoring operations
  • Administrative division with available number of displaced persons
  • Site assessed by DTM

Base map from Google and country shapes from ESRI are for illustration purposes only. Names and boundaries do not imply official endorsement or acceptance by IOM.

Cause of displacement
Latest DTM Report
Afghanistan — Baseline Mobility Assessment Summary...
Afghanistan

About

Displacement.iom.int is an IOM online platform designed to enhance access to Displacement Tracking Matrix (DTM) information products on internal displacement, including a visualization of the scale of displacement monitored by IOM. A second complementary platform by DTM, flow.iom.int, intends to visualise population flows. Each platform is designed to facilitate a better understanding of displacement and mobility trends within and between countries or regions.  

Mobility tracking aims to quantify the presence of population categories within defined locations, with a frequency that captures mobility dynamics. Its approach is highly customizable: it can be light-touch or in-depth depending on the phase and requirements of the response, and it often increases in depth and detail over successive rounds. The online platform visualises mobility tracking data collected through baseline area assessments.

Baseline area assessments provide information on the presence of internally displaced populations in a defined administrative area, their reason and date of displacement and their shelter situation. Once a baseline or a list of locations hosting displaced populations has been identified, further location and/or site assessments are conducted to gather multi-layer and multi-themed data on the displaced groups. The objective of the location/site assessments is to collect in-depth data on the living conditions and needs of populations. This may include populations in camp and camp-like settings, or populations residing within host communities and/or areas of return of the observed population of concern.

Contact

Image CAPTCHA

This website is funded by:

Country DTM Contacts

Country
Operation
Round
Component
From date
To date
DTM Infosheet (English)
DTM Infosheet (Arabic)
DOE Infosheet - Spanish
DOE Infosheet - DTM French

Subscribe to weekly reports

Join the DTM Global Training

Learn more

36,771 households (199,575 individuals) registered and evaluated by IOM in all regions in Mali. In the south, the highest number of IDP’s is in Bamako: 46,143 individuals. In the north most IDPs are in Tombouctou: 43,959.

36 771 ménages (199 575 personnes) enregistrés et évalués par l’OIM dans l’ensemble des régions du Mali. Au sud, le plus grand nombre de déplacés se trouve à Bamako : 46 143 individus. Au nord, la plus forte concentration de déplacés est à Tombouctou : 43 959 individus.

As the fifth month since the Zamboanga siege commence, resettlement plans for the internally-displaced persons (IDPs) have already laid out.

609 IDPs were interviewed at 40 sites in Bangui. 89% of displaced persons left their place of origin since December 2013.

There are a total of 56 displacement sites covered by this report which is an increase of 9 % from the previous report. This is due to a 100 percent increase in transitional sites which increased from 15 to 30 sites; thus comprising 53% of all displacement sites.

Typhoon Haiyan hit the Philippines on 8 November 2013. It was one of the most powerful typhoons to ever make landfall.

L’analyse présentée dans ce rapport est tirée d’une enquête réalisée entre 15 et 16 janvier 2014, au cours des visites journalières des Facilitateurs des Sites visant à capter les intentions de retours des personnes vivant dans les sites à Bangui.

Du 12 au 18 Janvier, 196 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans le sud. En parallèle, 3105 personnes déplacées sont retournées dans les régions nord. La plupart de ces personnes se sont rendues à Tombouctou (1 942 individus) et à Gao (1 046 individus).

A la date du 13 janvier 2014, les partenaires de la CMP ont comptabilisés 217,811 individus, ce qui correspond à 38,760 ménages déplacés. 

Four years after the devastating earthquake that struck Haiti in January 2010, an estimated 146,573 individuals (comprising approximately 39,464 households) remain in 271 IDP sites.

Du 08 au 14 Décembre 325 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans le sud. En parallèle 3 292 personnes déplacées sont retournées dans les régions nord. La plupart de ces personnes se sont rendues à Tombouctou (1 176 individus) et à Gao (1 954 individus).

Ces cartes montrent les sites spontanés à Bangui, entre le 17 décembre 2013 et le 7 janvier 2014.

Du 24 au 30 Novembre 291 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans le sud. En parallèle, 3 373 personnes déplacées sont retournées dans les régions nord. La plupart de ces personnes se sont rendues à Tombouctou (1 705 individus) et à Gao (1 514 individus).

A la date du 27 Novembre 2013, les partenaires de la CMP ont comptabilisés 254,822 individus, ce qui correspond à 39,245 ménages déplacés.

Du 17 au 23 Novembre 323 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans le sud. En parallèle, 2 633 personnes déplacées sont retrournées dans les régions nord. La plupart de ces personnes se sont rendues à Tombouctou (834 individus) et à Gao (1 612 individus).

Du 03 au 09 Novembre, 312 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans le sud. En parallèle, 2 914 personnes déplacées sont retournées dans les régions nord. La plupart de ces personnes se sont rendues à Tombouctou (1 236 individus) et à Gao (1 578 individus).

45 526 ménages (283 726 personnes) enregistrés et évalués par l’OIM à Bamako, Mopti, Koulikoro, Kayes, Sikasso, Ségou, Gao, Tombouctou et Kidal. Dans les régions sud, la commune de Bamako accueille le plus grand nombre de ménages déplacés : 67 250 individus.

A la date du 30 octobre 2013, les partenaires de la CMP ont comptabilisé 283 726 individus, ce qui correspond à 45 526 ménages déplacés.

 

Du 20 au 26 Octobre, 375 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans le sud. En parallèle, 2 477 personnes déplacées sont retournées dans les régions nord. La plupart de ces personnes se sont rendues à Tombouctou (815 individus) et à Gao (1 536 individus).

Du 13 au 19 Octobre, 192 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans le sud. En parallèle, 1 473 personnes déplacées sont retournées dans les régions nord. La plupart de ces personnes se sont rendues à Tombouctou (782 individus) et à Gao (598 individus).

Du 06 au 12 Octobre, 379 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans le sud. En parallèle, 3 222 personnes déplacées sont retournées dans les régions nord. La plupart de ces personnes se sont rendues à Tombouctou (1 185 individus) et à Gao (1 863 individus).

Du 29 Septembre au 05 Octobre, 463 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans le sud. En parallèle, 2 372 personnes déplacées sont retournées dans les régions nord. La plupart de ces personnes se sont rendues à Tombouc

An estimated 171,974 individuals comprising approximately 45,280 households remain in 306 IDP sites since the devastating earthquake that struck Haiti on 12 January 2010.

Du 22 au 28 Septembre 2013, 455 individus déplacés ont quitté le nord du pays pour se rendre dans les régions sud. En parallèle, 2 015 personnes déplacées sont retournées dans les régions nord.

Give us your feedback

Image CAPTCHA
IPP: 3.85.245.126